Résultats
Pédogénèse de sols fortement anthropisés

Toxicité de technosols miniers et industriels : couplage des approches chimique et biologique

Des travaux ont été menés en collaboration avec la FST Marrakech (Maroc) pour déterminer la toxicité métallique de déchets de crassiers et de sols prélevés sur 5 sites miniers du sud marocain. Le biotest MetPADTM qui détecte spécifiquement la toxicité due aux métaux a été mis en œuvre. Ce biotest initialement développé pour mesurer la toxicité d’échantillons liquides a été adapté aux conditions physico-chimiques hétérogènes des sols fortement anthropisés. Des échantillons contrastés de Technosols ont été prélevés sur 5 sites miniers en friche (A, B, C et E) et sur le site d’une mine en activité (D). Le test biologique de toxicité a été appliqué en parallèle à des analyses chimiques sur les extraits à l’eau des sols afin de quantifier la fraction biodisponible des métaux. Le pH des sols était très variable, allant de conditions très acides (pH 2,6) à des conditions alcalines (pH 8,0-8,8). Les déchets industriels des mines polymétalliques (B et D) présentaient de très fortes concentrations en Zn (38 000-108 000 mg kg-1), Pb (20 412-30 100 mg kg-1), Cu (2 019-8 635 mg kg-1) et Cd (148-228 mg kg-1). Les concentrations en métaux extractibles à l’eau étaient en majorité très inférieures aux concentrations totales et induisaient néanmoins une très forte toxicité pour le test MetPAD™. Les extraits de sols de la mine D étaient les plus toxiques de tous les sols testés. Sur ce site, la toxicité des extraits était essentiellement due aux fortes concentrations en Zn (785-1753 mg l-1), Cu (1,8- 82 mg l-1) et Cd (2,0-2,7 mg l-1). La tendance générale est une augmentation de la toxicité métallique globale mesurée par le biotest avec des concentrations croissantes en métaux extractibles des sols. Pour cela, le test MetPAD™ peut être utilisé comme un outil prédictif rapide et sensible pour évaluer la disponibilité des métaux présents dans des Technosols fortement contaminés par les activités minières.

Comparaison de la réponse du biotest MetPAD™ et des concentrations en métaux extractibles à l'eau de sols fortement anthropisés de mines polymétalliques du sud marocain
Pour approfondir :
- Boularbah A., Schwartz C., Bitton G., et Morel J.L. 2006. Heavy metal contamination from mining sites in South Morocco: 1. Use of a biotest to assess metal toxicity of tailings and soils, Chemosphere, sous presse
- Boularbah A., Schwartz C., Bitton G., Aboudrar W., Ouhammou A., et Morel J.L. 2006. Heavy metal contamination from mining sites in South Morocco: 2. Assessment of metal accumulation and toxicity in plants, Chemosphere, sous presse
mise à jour 15.04.11