Page personnelle
Christophe Schwartz

Docteur en Sciences Agronomiques

Professeur, UL

Adresse postale
2 avenue de la Forêt de Haye
TSA 40602
F-54518 Vandoeuvre-lès-Nancy cedex
tél. +33 (0)3 83 59 58 54
fax +33 (0)3 83 59 57 91
Christophe.Schwartz@univ-lorraine.fr

RECHERCHE

  • Réponse des plantes consommées ou hyperaccumulatrices aux polluants des sols fortement anthropisés
  • Faisabilité de la phytoextraction des métaux des sols
  • Typologie et fonctionnement des sols fortement anthropisés
  • Pédogenèse des Technosols

1. Diagnostic du risque lié à la pollution des sols par les éléments en traces.
Des travaux démarrés en 1996 en écotoxicologie des sols anthropisés visent à apporter des connaissances relatives aux effets de matériaux technologiques sur les polluants phytodisponibles des sols agricoles, urbains ou industriels. En complément de méthodes chimiques de caractérisation des polluants disponibles, des biotests sont mis en œuvre pour permettre un diagnostic du risque lié à la pollution métallique ou plus largement aux multipollutions minérales et organiques des sols. La recherche est basée sur la confrontation d’effets potentiels mesurés par des tests prédictifs de laboratoire et d’effets réels mesurés in situ. Le Domaine expérimental de la Bouzule (ENSAIA) accueille l’essai des 40 parcelles, site atelier national pour l’évaluation des risques écotoxicologiques liés à l’épandage de déchets en agriculture. Les connaissances acquises in situ renseignent sur les flux de polluants dans l’agrosystème et permettent de proposer une démarche écotoxicologiques prédictive.

2. Phytoextraction des métaux des sols pollués
En prolongement des travaux sur la phytoextraction des métaux des sols pollués initiés en 1994 au niveau national (thèse), plusieurs programmes de recherche concernent depuis plus de 10 ans la faisabilité de la phytoremédiation des sols agricoles, industriels et militaires pollués par les métaux. Les approches multiscalaires intègrent la prospection de terrain pour des espèces hyperaccumulatrices, la définition d’itinéraires culturaux pour l’optimisation de la phytoextraction et l’effet de cultures successives de plantes hyperaccumulatrices sur la biodisponibilité des métaux des sols. Ces recherches ont pour objectif de mieux connaître les mécanismes de l’hyperaccumulation et de modéliser l’extraction des métaux par les hyperaccumulateurs. Des expérimentations en conditions contrôlées ont permis de connaître l'effet de la fertilisation sur l'extraction du cadmium et du zinc par la plante hyperaccumulatrice Thlaspi caerulescens et de mieux comprendre le développement de son système racinaire dans des sols présentant une pollution hétérogène. Une population exceptionnelle de l’espèce Thlaspi caerulescens a été découverte, hyperaccumulant simultanément le cadmium et le zinc à des concentrations non mesurées jusqu’alors dans le règne végétal. En condition climatiques réelles, la phytoextraction des métaux des sols peut alors être optimisée par la sélection des populations et des individus hyperaccumulateurs les plus efficaces et par des pratiques agronomiques adaptées. Les connaissances acquises sont en voie de valorisation industrielle.

3. Pédologie des sols fortement anthropisés
L’étude des sols urbains initiée en 1993 au Laboratoire Sols et Environnement a permis de définir les facteurs de qualité de sols urbains modèles : les sols de jardins. Les travaux se concentrent aujourd’hui sur la typologie et l’étude du fonctionnement des sols fortement anthropisés (Thème I du Laboratoire Sols et Environnement). Ils visent à expliquer l’aptitude de Technosols à remplir la fonction de support de végétation. Une telle démarche est rendue urgente par l’émergence de problèmes environnementaux liés aux conséquences de la pratique d’une agriculture urbaine intensive ou à l’utilisation de végétaux pour le traitement de sites dégradés. Les recherches en pédologie prospective concernent alors la pédogénèse des Technosols et en particulier des sols construits. Les travaux sont réalisés en collaboration avec le Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Friches Industrielles (GISFI) et au sein du Groupe de Travail International SUITMA (Soils of Urban, Industrial, Trafic, Mining and Military Areas) de l’Union Internationale de Science du Sol (UISS).


ENSEIGNEMENT

Disciplines
• science du sol (dont pédologie urbaine et industrielle)
• sciences et génie de l'environnement (pollution des écosystèmes, gestion des déchets, traitement des sols pollués)
• projets multidisciplinaires

Public
• élèves ingénieurs : Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires ; Ecole Nationale Supérieure de Géologie ; Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg ; Groupe Paristech (ENGREF, INA-PG, Mines, Telecom) ; Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Blois
• étudiants en masters : Masters Géosciences et Génie Civil, Forêt Agriculture Génie de l’Environnement

Responsabilités pédagogiques
• responsable de la spécialisation de 3ème année « Sciences et Génie de l’Environnement » de l’ENSAIA-INPL (depuis 2005)
• responsable d’unités d’enseignement des Masters GCC et FAGE (depuis 2005)
• co-directeur du DESS "Ressources Naturelles et Environnement" (INPL, Université Paul Verlaine (Metz), Université Henri Poincaré (Nancy), responsabilité de l’option "Milieux anthropisés" (2001 à 2005)

Action internationale
• projet TEMPUS, Université d’Agriculture de Tirana, Albanie
• programme PREMER, Argentine, Uruguay et Paraguay


RÉSUMÉ DE CARRIÈRE

ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

depuis 1999
Maître de Conférences
, INPL(ENSAIA)
autorisé par le Conseil Scientifique à co-encadrer des thèses INPL

1998-1999
Ingénieur de recherches INRA
contractuel
Laboratoire Sols et Environnement INPL(ENSAIA)/INRA

1997-1998
Attaché temporaire d'enseignement et de recherche
(ATER)
Laboratoire Sols et Environnement INPL(ENSAIA)/INRA

CURSUS UNIVERSITAIRE

1994-1997
Thèse de Doctorat de l’INPL en Sciences Agronomiques
«Phytoextraction des métaux des sols pollués
par la plante hyperaccumulatrice Thlaspi caerulescens»
mention Très Honorable avec Félicitations du Jury

1993-1994 • Service national

1993
DEA de l’INPL en Sciences Agronomiques "Facteurs de qualité des sols de jardins de l'Est-Mosellan" - mention Très Bien
Ingénieur Agronome de l’ENSAIA - Spécialisation Sciences et Génie de l'Environnement


PUBLICATIONS CHOISIES

Schwartz C. , Sirguey C., Peronny S., Reeves R.D., Bourgaud F., et Morel J.L. 2005. Selection of outstanding individuals of Thlaspi caerulescens for cadmium phytoextraction. International Journal of Phytoremediation , accepté

Capilla X., Schwartz C., Bedell J.-P., Sterckeman T., Perrodin Y., et Morel J.L., 2005. Physicochemical and biological characterisation of different dredged sediment deposit sites in France . Environmental Pollution , sous presse

Sirguey C., Schwartz C. et Morel J.L. 2005. Response of Thlaspi caerulescens to nitrogen, phosphorus and sulphur fertilisation. International Journal of Phytoremediation , sous presse

Boularbah A., Schwartz C., Bitton G., et Morel J.L. 2005. Heavy metal contamination from mining sites in South Morocco : 1. Use of a biotest to assess metal toxicity of tailings and soils , Chemosphere, sous presse

Boularbah A., Schwartz C., Bitton G., Aboudrar W., Ouhammou A., et Morel J.L. 2005. Heavy metal contamination from mining sites in South Morocco : 2. Assessment of metal accumulation and toxicity in plants, Chemosphere, sous presse

Saison C., Schwartz C., et Morel J.L., 2004. Hyperaccumulation of metals by Thlaspi caerulescens as affected by root development and Cd-Zn/Ca-Mg interactions. International Journal of Phytoremediation , 6, 1, 49-61.

Perronnet K., Schwartz C., et Morel J.L. 2003. Distribution of cadmium and zinc in the hyperaccumulator Thlaspi caerulescens grown on multicontaminated soil. Plant and Soil , 249, 19-25

Schwartz C ., Echevarria G., et Morel J.L. 2003. Phytoextraction of cadmium with Thlaspi caerulescens. Plant and Soil , 249, 27-35

Scheifler R., Schwartz C., Echevarria G., Gomot-de Vaufleury A., Badot P.M., et Morel J.L. 2003. Non-phytoavailable" soil cadmium is available for snails. Environmental Science and Technology, 37, 81-86

Reeves R.D., Schwartz C., Morel J.L., et Edmondson J., 2001. Distribution and metal-accumulating behavior of Thlaspi caerulescens and associated metallophytes in France . International Journal of Phytoremediation , 3 (2), 145-172

Schwartz C. , Gérard E., Perronnet K., et Morel J.L., 2001. Measurement of in situ phytoextraction of zinc by spontaneous metallophytes growing on a former smelter site. The Science of the Total Environment , 279, 215-221

Schwartz C. , Morel J.L., Saumier S., Withing S.N. et Baker A.J.M., 1999. Root architecture of the zinc-hyperaccumulator plant Thlaspi caerulescens as affected by metal origin, content and localization in soil. Plant and Soil, 208, 103-115


PRIX ET DÉCORATIONS

1997 Diplôme de Médaille d'Argent de l'Académie d'Agriculture de France (Thèse)
1993 Prix de l'Académie d'Agriculture de France (DEA)


RESPONSABILITÉS ET ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES

depuis 2005
Membre du Comité de Direction du Laboratoire Sols et Environnement
Animateur du Thème scientifique "Pédogenèse des Technosols"
Responsable de la Spécialisation Sciences et Génie de l’Environnement, ENSAIA
Membre du Bureau du GISFI, Chef de projet "Gestion des sols multipollués"
Membre de la Commission de choix des enseignants de l’ENSAIA

depuis 2004
Membre élu du Conseil de l’ENSAIA
Membre élu de la Commission de Spécialistes, Section 68
Membre du groupe de travail «Echantillonnage de sols de jardins» MEDD, ADEME, INERIS

depuis 2001
Membre du Comité Valorisation de l’INPL

2001-2003
Membre élu du Conseil Scientifique de l’INPL

depuis 1999
Membre du Comité de Suivi de l’Alternance de l’ENSAIA

depuis 1997
Membre du Comité Scientifique de la Chambre d'Agriculture du Bas-Rhin