Page personnelle
Emile Benizri

Docteur en Sciences Agronomiques

Professeur, UL / ENSAIA

Adresse postale
2 avenue de la Forêt de Haye
TSA 40602
F-54518 Vandoeuvre-lès-Nancy cedex
tél. +33 (0)3 83 59 58 75
fax +33 (0)3 83 59 57 91
Emile.Benizri@univ-lorraine.fr

RECHERCHE

Mes travaux passés se sont déroulés dans différents Laboratoires :

  • Laboratoire "Botanique et Forestier" de l'Université Paul Sabatier de Toulouse (1985-1986),
  • Laboratoire de "Cytologie et Pathologie Végétale" de l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (1986-1989),
  • Laboratoire de "Cryptogamie" de l'Université Paul Sabatier de Toulouse (1989-1991),
  • Laboratoire "Agronomie et Environnement" de l'Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie et des Industries Alimentaires de Nancy (de 1991 à 2011).

Pour l'ensemble de ces travaux, qui ont tous concerné l’étude de microorganismes, j’ai adopté une démarche systémique en réalisant des approches à différents niveaux d'observation et d'investigation : au niveau de la parcelle mais aussi au niveau de l'organisme végétal.

Au niveau de la parcelle, mes recherches ont eu pour objectif de fournir des outils d'aide à la décision pour une meilleure gestion des cultures et un meilleur respect de l'environnement. Ces recherches ont concerné à la fois des parcelles en milieu forestier et en grandes cultures. Elles ont nécessité l'intégration de concepts écologiques, la réalisation d'études épidémiologiques mais aussi le développement d'une approche de modélisation.

Mes travaux ont également eu pour objectif de fournir des moyens de lutte alternatifs à la lutte chimique, par l'utilisation de bactéries comme agents de lutte biologique. Cette approche s'avère être très prometteuse pour une agriculture durable. Dans ce cadre, mes recherches ont porté sur un organisme végétal, le maïs et ont concerné un environnement plus réduit mais non moins complexe qu'est la rhizosphère.

Par la suite, j’ai élargi mes investigations et je me suis intéressé à la caractérisation des communautés microbiennes des sols cultivés, en lien avec la nature et la quantité de carbone libéré par les racines des plantes (processus de rhizodéposition) et impliquées dans la nutrition soufrée des cultures. Dans ce cadre, mes recherches ont eu pour but de relier les données relatives aux communautés microbiennes rhizosphériques (en terme de taille, structure) et leurs caractéristiques fonctionnelles (minéralisation de Soufre). Ces recherches s’appuyaient sur la notion de diversité fonctionnelle qui visait notamment, (i) à décrire la diversité vis-à-vis de fonctions (minéralisation du soufre) et (ii) à déterminer si cette diversité génétique s’exprime de façon différentielle en fonction de différents facteurs (nature et quantité des rhizodépôts).

Depuis juillet 2011, j’ai intégré le Laboratoire Sols et Environnement. Je souhaite m’intéresser aux liens existants entre des plantes métallophytes et la communauté bactérienne rhizosphérique.
Notre objectif sera de « comparer l’efficience d’extraction d’un polluant métallique d’un couvert mixte de celles des plantes constitutives du couvert, considérées indépendamment ».

Il s’agira donc de confirmer l’hypothèse suivante : « un couvert végétal mixte composé de diverses espèces de plantes accumulatrices participe t-il à la mise en place d’une diversité fonctionnelle de la microflore, impliquée dans la phytoextraction de polluants métalliques, plus efficace que celle existant pour les espèces végétales considérées indépendamment? ». Autrement dit, un couvert végétal constitué de diverses espèces végétales est-il à l’origine d’un pool de rhizodépôts plus divers permettant la sélection d’un complexe microbien fonctionnel plus efficace ? Ceci nous permettra, en outre, de préciser les notions d’assurance et de redondance fonctionnelle de la microflore suivant la complexité du couvert.

A plus long terme, cette dernière approche nous permettra éventuellement de sélectionner des candidats bactériens « performants » qui pourront être utilisés en vue d’inoculations dirigées.


ENSEIGNEMENT

Mes activités d’enseignant me conduisent à dispenser aussi bien des cours magistraux que des travaux dirigés et pratiques concernant la pathologie végétale et plus précisément la biologie, la physiologie et l’écologie des champignons pathogènes des principales cultures. Ces enseignements font, en outre, l’objet de sorties de terrain. Ils s’adressent aussi bien à des étudiants de 1er cycle universitaire, mais aussi à élèves-ingénieurs, à des étudiants en Master-Recherche (M1 et M2) et à des adultes dans le cadre de la formation continue.

Je suis responsable à l’ENSAIA de l’ensemble des enseignements de Phytopathologie en 1ère et 2ème année de la filière Agronomie, de la Pré-Spécialisation « Protection des Cultures » (fin de la 2ème année) ainsi que de la Spécialisation « Protection des Cultures » en 3ème année d’élèves-ingénieurs.

Je suis également responsable de l’Unité d’Enseignement « Phytopathologie » du Master FAGE (Forêt, Agriculture et Gestion de l’Environnement) et je participe également à celle portant sur le « Fonctionnement de la Rhizosphère ».

Les matières enseignées sont articulées plus spécifiquement autour de trois thèmes :

  • les Concepts en Phytopathologie (Epidémiologie et modélisation, Interactions plantes-microorganismes)
  • les Méthodes de Lutte contre les parasites des cultures (lutte physique, chimique et biologie et les phénomènes de résistances)
  • le Diagnostic des principales pathologies végétales

 


RÉSUMÉ DE CARRIÈRE

TITRES UNIVERSITAIRES
A l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse
Institut National Polytechnique de Toulouse
1989, Doctorat en Sciences Agronomiques
Laboratoire de Cytologie et de Pathologie Végétale du Professeur ALBERTINI (Directeur de thèse)

A l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Insdustries Alimentaires
Institut National Polytechnique de Lorraine
1999, Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) en Sciences Agronomiques
Depuis 2002, Prime d’Encadrement Doctoral et de Recherche (PEDR)
Depuis 2009, Prime d’Excellence Scientifique (PES)

ACTIVITES PROFESSIONNELLES
- Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche, 1989 - 1991.
Laboratoire de Cryptogamie du Professeur DARGENT (Université P. Sabatier, Toulouse)
- Maître de Conférences 2ème classe, 1991 - 1994.
Laboratoire Agronomie et Environnement du Professeur GUCKERT (ENSAIA, Nancy)
- Maître de Conférences 1ère Classe, 1995-2001
Laboratoire Agronomie et Environnement du Professeur GUCKERT (ENSAIA, Nancy)
- Professeur 2ème 2001-2009
UMR Agronomie et Environnement du Professeur PLANTUREUX (ENSAIA-INRA-INPL, Nancy)
- Professeur 1ère classe 2ème échelon, 3ème chevron depuis septembre 2009.
UMR Agronomie et Environnement du Professeur BOURGAUD (ENSAIA-INRA-INPL, Nancy)


PRIX

- janvier 1990, Lauréat du Prix National "Protection des Plantes et Environnement".
- juin 1990, Lauréat du Prix Léopold Escande décerné par le conseil scientifique de l'Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT).
- décembre 1990, Lauréat du Prix Gaussail décerné par l'Académie des Sciences Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse.


PUBLICATIONS CHOISIES

Dedourge O., Vong P.C., Lasserre-Joulin F., Benizri E., Guckert A. 2003. Immobilization of sulphur-35, microbial biomass and arylsulfatase activity in soils from field-grown rape, barley and fallow. Biology and Fertility of Soils 38, 181-185.

Le Floch G., Rey P., Benizri E., Benhamou N., Tirilly Y. 2003. Impact of auxin-compounds produced by the antagonistic fungus Pythium oligandrum or the minor pathogen Pythium group F on plant growth. Plant and Soil 257, 459-470.

Bonomelli A., Mercier L., Franchel J., Baillieul F., Benizri E., Mauro M.C. 2004. Responses of grapevine defenses to UV-C exposure. American Journal of Enology and viticulture, 1, 52-60.

Mounier E. Hallet S., Cheneby D., Benizri E., Gruet Y., Nguyen C., Piutti S., Robin C., Slezack-Dechaumes S., Martin-Laurent F., Germon J-C., Philippot L. 2004. Influence of maize mucilage on the diversity and the activity of the denitrifying community. Environmental Microbiology, 6 (3), 301-312.

Dedourge O., Vong P.C., Lasserre-Joulin F., Benizri E., Guckert A. 2004. Effect of glucose and artificial rhizodeposits on immobilization-35S, microbial biomass-35S and arylsulfatase activity in a calcareous and an acid brown soil. European Journal of Soil Science, 55, 649-656.

Benizri E., Amiaud B., 2005. Relationship between plant and soil microbial communities in fertilized grasslands. Soil Biology and Biochemistry, 37, 2055-2064.

Aboudrar W., Schwartz C., Benizri E., Morel J.L., et Boularbah A., 2007. Soil microbial diversity as affected by the rhizosphere of the hyperaccumulator Thlaspi caerulescens under natural conditions. International Journal of Phytoremediation, 9, 1, 41-52

Benizri E., Nguyen C., Piutti S., Slezack-Deschaumes S., Philippot L 2007. Additions of maize root mucilage to soil changed the structure of the bacterial community. Soil Biology & Biochemistry, 39, 1230-1233.

Vong P-C., Piutti S., Benizri E., Slezack-Deschaumes S., Robin C., Guckert A., 2007. Water-soluble carbon in roots of rape and barley: impacts on labile soil organic carbon, arylsulfatase activity and sulphur mineralization. Plant and Soil, 294, 19-29.

Renault D., Deniel F., Benizri E., Sohier D., Barbier G., Rey P. 2007. Characterization of Bacillus and Pseudomonas strains with suppressive traits isolated from tomato slow-filtration unit. Canadian Journal of Microbiology, 53, 784-797.

Vong P.C., Piutti S., Slezack-Deschaumes S., Benizri E., Guckert A. 2008. Sulphur immobilization and arylsulphatase activity in two calcareous arable and fallow soils as affected by glucose additions. Geoderma, 148, 79-84.

Cregut M., Piutti S., Slezack-Deschaumes S., Vong P.C., Crovisier I., Benizri E. 2009. Density, structure and diversity of the arylsulfatase bacterial community in the rhizosphere of field-grown rape and barley Soil Biology & Biochemistry, 41, 704-710.

Vong P.C., Piutti S., Slezack-Deschaumes S., Benizri E., Guckert A. 2010. Effects of low molecular weight organic compounds on S immobilization-remineralization and extraction of immobilized-S by hot-water and acid hydrolysis. European Journal of Soil Science, 61, 287–297.

Niknahad-Gharmakher, H., Piutti, S., Machet, J.-M., Benizri, E., Recous, S., 2012
Mineralization-immobilization of sulphur in a soil during decomposition of plant residues of varied chemical composition and S content, Plant and Soil, DOI 10.1007/s11104-012-1230-7.

Goux, X., Amiaud, B., Piutti, S., Philippot, L., Benizri, E., 2012. Spatial distribution of the abundance and activity of the sulfate ester-hydrolyzing microbial community in a rape field. Journal of Soils and Sediments, DOI 10.1007/s11368-012-0555-4.

Cregut, M., Piutti, S., Slezack-Deschaumes, S., Benizri, E., 2012. Compartmentalization and regulation of arylsulfatase activities in Streptomyces sp., Microbacterium sp. and Rhodococcus sp. soil isolates in response to inorganic sulfate limitation. Microbiological Research, sous presse.

Lucisine, P., Echevarria, G., Sterckeman, T., Vallance, J., Rey, P., Benizri, E., 2014. Effect of hyperaccumulating plant cover composition and rhizosphere-associated bacteria on the efficiency of nickel extraction from soil. Applied Soil Ecology, 81, 30-36.

Bani, A., Echevarria, G., Zhang, X., Laubie, B., Benizri, E., Morel, J.L., Simonnot, M.-O., 2015. The effect of plant density in nickel phytomining field experiments with Alyssum murale in Albania. Australian Journal of Botany, 63, 72–77.

Rue, M., Vallance, J., Echevarria, G., Rey, P., Benizri, E. 2015. Phytoextraction of nickel and rhizosphere microbial communities under mono- or multispecies hyperaccumulator plant cover in a serpentine soil. Australian Journal of Botany, 63, 92–102.